LE CHOIX DU PARRAIN

plus qu'une lumière...
une vrai rencontre...

Qu'est-ce que je connaissais de Cyril Hanouna ? Juste ce qu'un écran avait voulu me montrer... Juste des polémiques, dont il était rarement responsable, mais qu'il aurait pu, certes, empêcher, dénoncer, arrêter sur ses plateaux.


Je m'étais moi aussi, par le passé, agacé de certaines attitudes mais au final, je ne le jugeais qu'à travers une image, un reflet, celui de notre société. Mais qu'est ce que je connaissais vraiment de l'homme, de ses émotions, de ses empathies, de son rapport à l'autre ? Rien.


Lors de mes deux passages sur la plateau de Balance Ton Post, j'ai découvert sa générosité, sa sincérité, cette vérité quand les masques tombent et que les lumières des projecteurs sont éteintes. Cette vérité qui ne trompent pas.


ALORS IL ÉTAIT ÉVIDENT, JUSTE ÉVIDENT que Cyril Hanouna devienne, s'il en était d'accord, le parrain de mon association et je suis fier qu'il ait accepté. Parce qu'il permet déjà et va permettre demain encore plus de mettre une lumière éclatante sur l'association, sur ses actions et, plus largement, sur la problématique de la protection de l'enfance.

 

 

Sur le plateau lors de ma venue ; juste avant la diffusion du documentaire sur Quesada avec Christine Kelly ; le 6 juin lorsque j'étais dans sa loge ; le 7 juin lorsqu'il a demandé que je vienne quelques minutes sur le plateau de "Touche Pas à Mon Poste" avec Benjamin Castaldi et encore plus le 20 novembre comme il me l'a promis, Cyril Hanouna a eu l'occasion de me montrer son engagement envers moi, envers l'association. Et il continuera de le faire.