Suivez-nous

41 Rue de la coutibe 66540 Baho

Quand j'avais ton âge, j'étais énormément entouré, en classe, à la récré, dans la cour de l'école. Partout.

 

C'est étrange parce qu'en fait, à l'intérieur, je me sentais extrêmement seul. Terriblement seul.

Quand j'avais ton âge, j'en faisais beaucoup, j'en faisais trop. Je faisais semblant pour qu'on me laisse tranquille. Pour qu'on ne me pose pas de question. Parce que j'avais peur des réponses.

Quand j'avais ton âge, je me trouvais tellement différent des autres. C'est normal : je l'étais. Les autres, ils avaient des vies normales, une famille normale. Un frère normal. Jamais j'aurai pu imaginer que là, au milieu des autres, il y avait forcément un ou une autre qui vivait la même chose que moi.

Les mêmes douleurs. Les mêmes peurs. Les mêmes sentiments de honte et de culpabilité. Cette même sensation qu'on ne s'en sortira pas. Cette même impuissance à ne rien pouvoir empêcher. Cette même certitude que personne ne nous croira. Jamais.

Nos histoires sont différentes. Les agressions que nous avons subies sont différentes. Nos agresseurs sont différents. Et pourtant, nos blessures sont les mêmes. Je sais tout ce que tu traverses. Mais je sais surtout tout ce que tu vas traverser si tu gardes le silence.

On croit que le silence va nous protéger. On croit que le silence est plus simple. On croit qu'il sera notre allié. Mais le silence n'est pas notre ami. Il te détruira à petits feux. Il te fera perdre confiance en l'autre mais plus encore, en toi.