LE PROJET

DES MAISONS PAPILLONS

Permettre la libération de la parole des enfants avec les Boîtes aux Lettres Papillons© est notre premier objectif.

Mais cette libération ne servira à rien si, après, les enfants et leurs parents ne sont pas accompagnés, soutenus, aidés pour pouvoir au mieux se reconstruire, reprendre confiance en eux, en l'autre.

Nous associons les parents à cette étape nécessaire car trop souvent les accompagnants sont oubliés dans les offres d'aide. Et pourtant, ils vivent eux aussi et par procuration un véritable séisme qui les ébranlent dans leurs certitudes, leur rôle. 

Notre volonté, notre deuxième objectif, est de créer un endroit où les enfants, leurs parents, pourraient trouver, dans un seul espace, toute l'aide nécessaire à leur résilience : une Maison Papillons.

Dans ce lieu, unique, l'enfant et ses parents se verraient offrir une aide médicale avec la présence de psychologues, d'infirmières, et de médecins. Ils pourraient aussi recevoir des conseils juridiques avec des permanences d'avocats.

Enfin, et surtout, ce lieu accueillera toute une série d'ateliers permettant la réappropriation, permettant de retrouver la paix et d'apaiser son enfant intérieur.

Avec l'art thérapie, l'art devient un moyen, la thérapie un but. Il s'agit de méthodes visant à utiliser le potentiel d'expression artistique et la créativité d'une personne à des fins psychotherapeutiques. La musique, la peinture, la danse, le collage...sont autant de vecteurs qui permettent de libérer tout ce qui doit l'être.

A ces moyens d'expression, la ludoThérapie, ou thérapie par le jeu, ajoute des jeux corporels, d'écriture, de contes et de cartes spécifiques  qui selon les problématiques rencontrées vont aider les victimes à lâcher prise et donc à se libérer.

L'atelier zen offrira enfin quant à lui d'autres façons de faire la paix avec soi même. Reiki, yoga, lithothérapie, huiles essentielles massages seront autant de possibilités qui seront données à l'enfant, et à ses parents d'avancer le mieux possible, de se reconstruire le mieux possible.

Rapidement, et notamment lorsque nous aurons plus de moyens, nous travaillerons avec des élus pour envisager concrètement ces maisons Papillons. Le candidat LREM à la mairie de Brest nous a déjà indiqué qu'il aimerait, avec sa ville, être de cette réflexion. 

Notre association certes s'appelle Les Papillons.

Mais nous ne sommes pas là pour être éphémère ! 

Nos objectifs s'inscrivent non seulement dans un

véritable projet et aussi dans la durée.