foire aux questions

Dans cette FAQ, nous avons essayé de répondre aux principales questions que vous pourriez vous poser après avoir parcouru notre site.

Pour des points plus précis, pour des questions restées sans réponse, n'hésitez pas à nous adresser un formulaire de contact.
 

Qu'est ce que le 119 ?

C'est le numéro de téléphone du Service National d'Accueil Téléphonique pour l'Enfance en danger. C'est une ligne d'appel gratuite, même depuis les téléphones mobiles, qui n'apparaît pas sur les factures téléphoniques accessible 24h/24, 7 jours sur 7, qui permet à toute personne, y compris aux enfants eux-mêmes, de parler d'une situation d'enfant en danger ou risquant de l'être. 3 missions : Accueillir, Transmettre, Agir. 


Il reçoit en moyenne 1 million d'appels par an. Mais seuls 10% des appelants sont des enfants. D'où notre volonté d'offrir aux enfants les Boîtes aux lettres Papillons©.

C'est quoi la CRIP ?

La loi du 5 mars 2007 réformant la protection de l’enfance charge le président du conseil général du recueil, du traitement et de l’évaluation des informations préoccupantes concernant les enfants en danger ou en risque de danger.
C'est pourquoi le 119, comme l'association Les Papillons, transmet les informations qui laissent craindre qu'un enfant se trouve en danger ou risque de l'être aux Cellules de Recueil des Informations Préoccupantes du département concerné. Chaque citoyen peut d'ailleurs saisir cette cellule. Les CRIP sont un dispositif lié à la protection de l'enfance. Elles sont composées des services du département, du parquet,  de la PJJ, de l’Éducation Nationale,  des acteurs de santé, mais aussi des services de police et de gendarmerie...

Quelle est la différence entre un référent et un bénévole ?

Il existe deux façons d'adhérer à l'association Les Papillons pour nous aider : devenir référent ou devenir bénévole.


Le référent est la personne qui va porter directement le projet des boîtes aux lettres Papillons auprès des élus et surtout des directions d'école. C'est cette personne qui va signer, en notre nom, la convention entre l'association Les Papillons et l'école. C'est elle qui va s'assurer chaque jour et par tout moyen de la présence de courrier ou pas dans la boîte aux lettres. Elle va transmettre les courriers à l'association et, selon les cas dénoncés, elle fera le relais sur place soit auprès de l'éducation nationale, soit auprès des associations locales. Il gère l'association sur place comme si c'était la sienne, à l'exception du processus des boîtes aux lettres Papillons qui est immuable.


Le bénévole va assister le référent dans sa mission, dans les secteurs où il y en a un. Sinon, par ses actions il est chargé de donner de la visibilité à l'association pour que des référents s'engagent.


L'espace membre du site est réservé aux adhérents pour leur permettre d'assurer leurs missions. Pour adhérer, rendez vous dans la partie "Aider les papillons, devenir bénévole" et, laissez vous guider. Ou bien cliquez directement sur ce LIEN.

Être référent, ça demande beaucoup d'investissement ?

La mission prioritaire du référent est d'installer des Boîtes aux lettres Papillons© dans les écoles. Attention, on installe une boîte aux lettres qu'avec la certitude de pouvoir assurer chaque jour le ramassage et la transmission du courrier à l'association s'il y en a.

 

De même, il faut pouvoir assurer si besoin le suivi en local, selon les courriers postés.


Être référent demande donc un investissement certain. A la fois dans les réunions pour pouvoir déployer notre dispositif. Puis, dans tout le suivi de notre processus. C'est un véritable engagement.

Est ce que tout le monde peut adhérer ? Faut il une formation particulière ?

Oui, tout le monde peut adhérer. L'adhésion n'est validée qu'après avoir fourni toutes les pièces et prioritairement l'extrait du casier judiciaire vierge.

 

Aucune formation n'est nécessaire. Car nous n'intervenons pas directement auprès des enfants, si ce n'est au moment de la présentation du dispositif des Boîtes aux lettres Papillons©, en appui d'un diaporama vidéo. Nous ne sommes que des facteurs !

Il se passe quoi quand un courrier est posté ?

Nous demandons à nos référents, dans la mesure du possible de récupérer le courrier le jour où il est posté. Au plus tard le lendemain. Seuls les référents et bénévoles ont un double de la boîte aux lettres. Le courrier est transmis au bureau de l'association. 

 

  • S'il est fait état d'un danger grave et immédiat contre un enfant, nous transmettons une fiche d'information préoccupante à la CRIP du département concerné.

  • S'il est fait état d'un fait se passant dans l'établissement scolaire ou en rapport avec l'école, le courrier est renvoyé au référent pour saisine du Chef d'établissement et suivi de la solution qui sera apportée. En cas de harcèlement scolaire, la direction académique est prévenue.

  • S'il est fait état d'une situation ne nécessitant pas la saisine des autorités, le courrier est renvoyé au référent pour un traitement en local, avec la possibilité de saisir certaines structures de l'éducation nationale (psychologue scolaire, assistante sociale de circonscription) ou de saisir des associations plus aptes à apporter une réponse à l'enfant et/ou à sa famille.

Comment fonctionne l'association Les Papillons ?

L'association Les Papillons est, par son objet et le but qu'elle poursuit, une association d'intérêt général. Nous essayons régulièrement d'obtenir des subventions des pouvoirs publics. Mais les ressources principales de l'association proviennent des cotisations des adhérents, des dons et des financements privés.


Toutefois, notre volonté étant d'obtenir un jour la reconnaissance d'utilité publique, nous fonctionnons d'ores et déjà avec les obligations inhérentes à ce statut. Comptes d'exercices, budgets prévisionnels, suivi des heures bénévoles, tous ces documents sont soumis au vote des assemblées générales annuelles. 


Chaque don sert principalement à l'acquisition de Boîtes aux lettres Papillons©, mais aussi à financer les campagnes de sensibilisation de l'association et ses frais de fonctionnement.